terça-feira, abril 10, 2012

LA MOITIE DE LA FEUILLE


   Ainsi, nos pieds ont été brûlés sur la plage,
Et le goût de ton baiser fut emporté loin  par le vent,
Derrière les montagnes sauvages…
Qui garderont nos secrets intimes,
Ceux qui nous caressent  l’âme…

La journée était magnifique aujourd’hui,
Elle me rappelle les câlins dans tes bras,
Encore je peux presque sentir ton souffle près de moi
Le rythme des battements de ton cœur qui me calment lentement,
Et je vais doucement perdre le contact avec la réalité…

Mais les lundi matins arrivent toujours,
Et indépendamment des chansons qui touchent  je dois continuer ma route,
Qu’avec  ou sans toi je dois suivre…
Mais ta bonne odeur  va me manquer  toujours,
Seulement la moitié de la feuille prouve que nous avons été ensemble…

Rosi.
 Prague, 30.03.2010



Postagens em destaque

Maria Maria

Maria, Da lua Herdastes brilho e serenidade. Do sol Juntastes calor e esperança. Doce Maria! De encanto, de amor. Suave como a b...